Très prochainement

 

Nous vous présenterons notre jeu de rami, façon 51, avec les règles de jeux identiques à la réalité.

Vous pourrez y jouer en tête à tête ou jusque 4 joueurs à la table.

 

Au Rami, le but est de se déposséder de ses cartes. Le premier joueur n’ayant plus de cartes en main gagne la manche. Les autres joueurs sont pénalisés par le montant des points présents sur les cartes qu’il leur reste en main.
Pour gagner une partie, il faut avoir moins de points que les autres joueurs sur le total des points de toutes les manches.

Poser des suites et des ensembles :
Pour pouvoir poser les cartes que vous avez, 2 moyens s’offrent à vous :

  • constituer une (des) suite(s) logique d’au moins 3 cartes ayant la même couleur (par exemple, 4,5 et 6 de Cœur)…
  • … ou constituer un (des) ensemble(s) d’au moins 3 cartes portant le même chiffre (9 de Trèfle, 9 de Carreau et 9 de Pique)

Deux contrainte tout de même : Vous devez atteindre 51 points lorsque vous poser vos cartes pour la première fois. De plus, vous devez obligatoirement poser une « tierce franche », c’est-à-dire une suite de 3 cartes sans joker.

Obtenir les points requis :
51 points ou plus, c’est votre premier objectif ! La valeur de chaque carte est la suivante :

  • De 2 à 10 : ces cartes valent le nombre qui les orne (2 à 10 points, donc)
  • Les « Têtes » : 10 points
  • L’As : 1 ou 11 points, selon sa place dans une suite (1 point posé avant le 2, 11 points après le Roi). S’il s’agit d’un ensemble d’As, chaque As vaut 11 points.
  • Le Joker : il vaut la carte qu’il remplace.

Dès que le donneur s’est défaussé de la première carte vient le tour du joueur de gauche. Il tire une carte dans la pioche et essai de constituer des suites et des ensembles pour pouvoir poser. Il pose ensuite une carte dans la défausse pour garder constamment 14 (ou 12) cartes en main. Les cartes de la défausse doivent rester visibles.

Remarque : il est possible de tirer une carte de la défausse dans le cas ou cette carte permet au joueur de poser.

Une fois qu’un joueur a posé ses 51 points devant lui, il peut également poser ses cartes dans le jeu d’un concurrent. Il peut compléter une suite ou un ensemble déjà posés, et aussi prendre un joker s’il est capable de remplacer cette carte.

S’il ne reste qu’une seule carte dans la main d’un joueur, on dit qu’il est « à carte ». Il n’aura pas le droit de se servir dans la défausse et sera obligé de piocher.

La manche se termine dès qu’un joueur n’a plus de cartes en mains. Ses adversaires sont alors pénalisés par les valeurs des cartes qu’il leur reste en main :

  • un As vaudra toujours 11 points
  • un Joker vaudra 20 points
  • les autres cartes gardent leur valeur
  • si un joueur n’a posé aucune carte, il est directement pénalisé de 100 points
  • en cas de « Rami Sec », tous les joueurs sont pénalisés de 200 points.